l’année dernière

Concentration des médias : les représentants de la presse écrite auditionnés (13/12)

Public Sénat
Public Sénat
Le 13 décembre, les représentants de la presse écrite ont été auditionnés par la commission d’enquête sur la concentration des médias du Sénat. 
“Le vrai danger n'est pas dans la surconcentration des médias traditionnels mais dans l’étouffement par les GAFA", selon Alain Augé, président du syndicat des éditeurs de la presse magazine. “Si je prends un total de 25 000 journalistes, on a perdu 2 milliards et demi de recettes publicitaires. En gros, on a un manque à gagner de 100 000 euros par journaliste sur une évolution depuis 10 ans", a t-il chiffré. 
Pour Cécile Dubois (SPIL), “il y a un rapport de force asymétrique avec les plateformes" et "on souffre aujourd'hui de l’absence d’un grand groupe de médias indépendants.” Mais la création de grands groupes ne peut se faire à n’importe quel prix : "Le sujet qui nous inquiète le plus, c’est l’acquisition par de grands groupes, dont ce n’est pas l’activité, de journaux. C’est le cas de beaucoup de quotidiens nationaux. Cela pose un certain nombre de problèmes : ils gèrent ces médias comme des médias d’influence mais pas dans une optique de développement."




Abonnez-vous à notre chaîne : https://www.youtube.com/channel/UCTa1bPArjpvNMgSHAb_pflA?sub_confirmation=1

Retrouvez toute l'actualité politique et parlementaire sur http://www.publicsenat.fr
Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Facebook : https://www.facebook.com/publicsenat
Twitter : https://twitter.com/publicsenat
Instagram : https://instagram.com/publicsenat

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir