il y a 3 ans

Jean-Louis Bourlanges : "centralisation et corporatisme", les pathologies de la France

France Inter
France Inter
 Jean-Louis Bourlanges, député MoDem des Hauts-de-Seine est l'invité de Questions Politiques.
Il est revenu sur la décision de ne pas imposer un confinement au-delà du 11 mai pour les personnes âgées. 


"Je comprends l’angoisse des gens de ma génération" a-t-il dit, les gens ont eu un sentiment de "relégation et de mise sous tutelle". Mais 90% des morts ont plus de 70 ans. "Tous les choix qu’on a fait de mettre les gens en confinement ont été faits pour sauvegarder la vie des gens comme moi. Les personnes âgées ne sont pas victime d’une discrimination mais d’un choix prioritaires en leur faveur" estime-t-il. 


Dans la gestion de la crise par la France, le député Bourlanges note que "nous avons des problèmes d’organisation qui ne sont pas de nature idéologique. L’état est trop centralisé et trop rigide pour faire face aux problèmes". 


Il se dit rassuré par la réaction de l'Union Européenne. "J’en ai par- dessus la tête d’entendre que l’UE a tous les défauts. C’est l’inverse, elle est confrontée à des réactions d’égoïsme de certains états, qui freinent la réaction". Il souligne que "pour la première fois les Allemands ont compris le devoir de solidarité, ils ont mis beaucoup d’argent sur la table pour relancer la machine européenne".


Retrouvez Questions Politiques sur France Inter : https://www.franceinter.fr/emissions/questions-politiques

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir