il y a 2 ans

Covid-19 : "On ne va pas vivre sous cloche éternellement", estime le porte-parole du RN Sébastien Chenu, qui appelle à donner "une ligne d'horizon" aux Français

franceinfo
franceinfo
Invité du 8.30 franceinfo, le porte-parole du Rassemblement national (RN) Sébastien Chenu a été interrogé sur la crise sanitaire, et a jugé "que les Français ont besoin d'une ligne d'horizon."
Le porte-parole du RN a évoqué notamment la nécessité de soutenir les restaurateurs : "Les Fonds de solidarité dans l'aide aux petits bistrots ne sont pas arrivés en décembre et en janvier. Comment font-ils pour vivre ? s'interroge Sébastien Chenu. Au bout d'un moment, il faut arrêter. Notre pays est en train de mourir de sa sur-administration, de sa bureaucratie", estime le porte-parole du RN.
Autre nécessité selon Sébastien Chenu : "rouvrir les lieux de culture, de façon départementale". Interviewé sur la décision du maire RN de Perpignan Louis Alliot de rouvrir des musées malgré l'interdiction, le porte-parole du parti rejette l'aspect désobéissance civile et présente son collègue de parti comme "un lanceur d'alerte. (...) Il a voulu démontrer qu'à un moment, il faut redonner des perspectives. (...) En rouvrant avec évidemment les gestes barrières, les jauges, les mètres carrés adaptés, (Louis Alliot) démontre qu'il est possible d'y avoir une vie culturelle a minima dans notre pays", malgré la pandémie détaille le porte-parole du RN.
Enfin, interrogé sur la situation en Moselle, où l'épidémie s'envole et où le gouvernement n'a pas pris de mesure supplémentaire, Sébastien Chenu appelle à "des mesures territorialisées : (...) il faut cesser ces décisions qui dégringolent du haut jusqu'en bas de notre pays, d'une façon quasi autoritaire et qui n'ont pas d'effet. S'il y a des endroits dans notre pays dans lesquels il faut prendre ce type de mesures, il faut le faire en concertation avec les élus. Ce sont quand même eux qui sont aux premières loges", conclut le porte-parole du RN

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir