Howard Shore : Le Festin Nu

il y a 8 mois
Stéphane Guillaume, l'Orchestre Philharmonique de Radio France interprètent la musique de film Le Festin Nu de Howard Shore sous la direction de Ludwig Wicki. Extrait du concert enregistré le 12 mai 2023 à l'Auditorium de la Maison de la Radio et de la Musique.

Composée en 1992, la musique de film Naked Lunch (Le Festin Nu) représente la sixième collaboration entre David Cronenberg et Howard Shore, et ce dans un style relativement similaire : celui de la science-fiction surréaliste recourant aux insectes. Inspiré par le roman de William S. Burroughs, le réalisateur David Cronenberg emmène le personnage de William Lee (Peter Weller) à travers des aventures nourries par la drogue, dans le pays fictif d’Interzone, tout en tissant dans la narration une évocation semi-autobiographique de Burroughs lui-même (notons d’ailleurs que ce représentant de la Beat Generation, alors âgé de 77 ans, était présent sur le tournage).

Après avoir développé une dépendance à la substance qu’il utilise pour tuer les insectes, un exterminateur tue accidentellement sa femme, et devient impliqué dans un complot gouvernemental secret orchestré par des insectes géants dans une ville portuaire d’Afrique du Nord…

« Longtemps, les musiciens sont venus s’inspirer auprès des bardes marocains au pied du Rif, dans les montagnes au sud de Tanger, écrit Jacques Denis dans Libération, c’est là que se trouve Jajouka, un bled béni de Dieu selon la coutume. C’est là que Brian Jones, Ornette Coleman, Barney Wilen et les Rolling Stones sont venus, dans les épiques années 60 et 70, kiffer aux sons envoûtants de la nira, la flûte de bambou, ou de la ghaita, le hautbois du Maghreb, aux rythmes transcendants du luth-tambour ou du majestueux bendir.

Le poète beatnik William Burroughs fera le trip et, en pionnier, décèlera dans cette musique à haute teneur tellurique un groupe de rock’n’roll vieux de 4 000 ans’. » Pour accompagner musicalement cet étrange et ancestral monde d’Afrique du Nord, David Cronenberg et Howard Shore font appel au saxophoniste Ornette Coleman, musicien proche de la Beat Generation et des montagnes du sud de Tanger. « Naked Lunch est l’une des meilleures musiques de film, écrit musicologue Royal S. Brown. Cette bandeoriginale, enregistrée avec une profondeur et une chaleur exceptionnelles, donne une impression à la fois de simplicité et de complexité, d’harmonie et de dissonance, de réalité et de demi-rêve, un peu comme les propres visions étranges de Burroughs. »

#HowardShore #StephaneGuillaume #LudwigWicki

Pensez à vous abonner pour découvrir d’autres vidéos France Musique !
https://www.youtube.com/channel/UCiPYZkZeNbYTQZKNMlB0Gsw?sub_confirmation=1


Découvrez tout France Musique :
► Site internet - https://www.radiofrance.fr/francemusique
► Espace Concerts - https://www.radiofrance.fr/concerts
► Newsletters - https://www.radiofrance.fr/francemusique/newsletters


Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
► Facebook - https://facebook.com/FranceMusique
► Twitt

Recommandée