Une augmentation inquiétante du nombre de cancers chez les jeunes : des chercheurs proposent une explication

  • le mois dernier
#cancers #jeunesadultes #vieillissementprématuré #étude

Le phénomène inquiétant de l'augmentation des cancers chez les jeunes adultes

Le nombre de cancers chez les jeunes adultes est en constante augmentation, allant jusqu'à être qualifié par certains chercheurs d'épidémie. Des personnalités publiques, telles que l'influenceuse Caroline Receveur ou la princesse britannique Kate Middleton, n'hésitent plus à partager ouvertement leur lutte contre la maladie.

Les facteurs de risque mis en lumière par une étude du British Medical Journal

Selon une étude du British Medical Journal, entre 1990 et 2019, les cancers touchant les 14-49 ans ont augmenté de façon alarmante de 79%. Si la piste génétique était envisagée, il s'avère que l'alimentation, la consommation d'alcool et de tabac sont les principaux facteurs de risque pour ces cancers chez les jeunes adultes.

Vieillissement prématuré de l'organisme : une explication surprenante

Des chercheurs de l'Université de Washington à Saint-Louis, aux États-Unis, ont avancé une explication surprenante lors de la réunion annuelle de l'American Association for Cancer Research. Selon leurs travaux, le vieillissement prématuré de l'organisme pourrait être à l'origine de l'augmentation des cancers précoces. En effet, l'âge biologique des individus ne correspondrait pas à leur âge chronologique et pourrait être avancé.

L'importance de ralentir le vieillissement biologique prématuré

Une étude réalisée sur 150 000 personnes a mis en lumière que l'âge biologique influence directement le risque de cancer, avec une probabilité de vieillir plus rapidement de 17% pour les personnes nées après 1965 par rapport à celles nées dans les années 1950. Les cancers du poumon, de l'estomac, de l'intestin et du col de l'utérus seraient les plus touchés. Il reste désormais à trouver des moyens pour ralentir ce vieillissement biologique prématuré.

#cancers #jeunesadultes #vieillissementprématuré #étude

Recommandée