Les douloureux souvenirs de "ponctions lombaires" hantent toujours Catherine Lara, qui a frôlé la mort à l'âge de 3 ans.

3 months ago
#maladieinfantile #confidences #guérison #paralysieinfantile

Une enfance marquée par une maladie mystérieuse

Frédéric Lopez accueille chaque semaine des personnalités célèbres pour partager un moment convivial à la campagne. Depuis plus d'un an, l'émission "Un dimanche à la campagne" permet à trois célébrités de vivre ensemble le temps d'un court séjour en compagnie de l'animateur. Dans l'épisode diffusé le dimanche 3 décembre 2023, Catherine Lara, Philippe Lellouche et Cyril Féraud ont accepté de participer à cette expérience. Au cours de ce weekend, les invités ont partagé des confidences touchantes sur leur vie personnelle.

Parmi ces confessions, Catherine Lara, la célèbre chanteuse de 78 ans, a révélé avoir vécu une expérience traumatisante dès son plus jeune âge. À seulement 3 ans, elle a contracté une maladie infantile grave, qui a failli la conduire à la mort. Les médecins n'ont jamais réussi à poser un diagnostic précis sur cette étrange maladie.

Une maladie paralysante et douloureuse

La chanteuse est revenue sur cette période sombre de son enfance lors de l'émission. Elle a expliqué avoir été atteinte d'une paralysie infantile, une maladie brutale, paralysante et potentiellement mortelle. Les souvenirs qu'elle garde de cette période sont marqués par de nombreuses ponctions lombaires et d'autres traitements douloureux. Entre 3 et 4 ans, Catherine Lara ne pouvait pas marcher et souffrait énormément.

La maladie était si violente qu'elle a failli coûter la vie de la chanteuse et violoniste. Elle a confié aux spectateurs avoir été terriblement proche de la mort à cette époque. Ni sa famille, ni les médecins n'ont réussi à comprendre cette maladie mystérieuse qui l'a touchée si jeune.

Une guérison miraculeuse

Dans un témoignage émouvant, Catherine Lara a raconté le tournant décisif dans sa maladie. Une nuit, ses parents ont été réveillés par le son des cloches, bien qu'il n'y en ait pas dans les environs. Ce son étrange ressemblait à une sorte de "rayonnement", comme l'a décrit la chanteuse. Le lendemain matin, elle s'est réveillée guérie, miraculeusement débarrassée de la maladie qui l'a tant tourmentée.

À l'époque, les instruments de diagnostic médical n'étaient pas aussi avancés qu'aujourd'hui, rendant la recherche d'un traitement encore plus complexe. Néanmoins, une chose reste certaine : les ponctions lombaires, malgré les avancées de la médecine, restent des procédures douloureuses et traumatisantes.

#maladieinfantile #confidences #guér