Nouveau clash entre Muriel Robin et Anne-Elisabeth Blateau de Scènes de ménages : les détails révélés par Pierre Palmade

#Soutien #Amis #Solidarité #Relations

Une amie fidèle

Invitée du Buzz TV ce jeudi 30 novembre 2023, Anne-Elisabeth Blateau a longuement évoqué sa relation avec Pierre Palmade. Malgré les récents déboires de l’humoriste de 55 ans impliqué dans un tragique accident de voiture, la comédienne connue pour incarner Emma dans la série télévisée Scènes de ménages compte bien rester fidèle à son "mentor" . "Je ne vois pas comment on peut dire qu’on a aimé quelqu’un et du jour au lendemain, parce que l’affaire est grave et parce qu’il n’a pas bien agi", lui tourner le dos, a-t-elle confié.

Une relation précieuse

"On ne peut pas faire comme s’il n’avait jamais existé, comme s’il n’avait pas joué un rôle important dans ma vie et dans ce que je suis aujourd’hui. Pierre a été un professeur, un mentor, un parrain, tout ce qu’on veut. Je ne vais pas faire celle qui ne connaît pas cette personne", a-t-elle ajouté.

La réaction des autres

Interloqués, les journalistes ont donc tenté d’en savoir plus, notamment sur sa vision des choses concernant Muriel Robin et Michèle Laroque, amies de longue date de Pierre Palmade, qui ont choisi de tirer un trait sur le comédien. "Pierre est une personnalité publique, on en a beaucoup parlé. J’imagine que Muriel Robin et Michèle Laroque étaient en première ligne pour les médias. Je ne sais pas exactement ce qu’elles ont dit, ce qu’elles ont fait. Je parle en mon nom"

Soutien indéfectible

Anne-Elisabeth Blateau n’est pas la seule à soutenir Pierre Palmade. De son côté, Véronique Genest est également prête à tout pour celui qu’elle considère comme son ami. "Pierre, c’est horrible ce qu’il a fait. Je pense qu’il n’était pas très conscient de tout ça, mais on ne peut pas dire que ce qu’il a fait est bien c’est évident", confiait-elle récemment sur le plateau de Chez Jordan avant de s’en prendre à ses homologues.

Présence dans l'adversité

"La façon dont tout le monde lui a tourné le dos, je trouve cela encore moins bien. Moi, mes amis, dans l’adversité je suis au contraire encore plus près d’eux. Plus mes amis sont mal et plus je suis présente. Tout à coup il était un pestiféré qui n’avait plus le droit de vivre. Comme si tout à coup, le fait qu’on puisse être ami avec lui, qu’on ait fait des trucs avec lui, des photos avec lui, … Michèle (Laroque, ndlr) et tout le monde. Ça me choque. J’ai envoyé un message à Pierre et je lui ai dit : 'Si tu as besoin de moi je suis là'. Parce que ça reste un être humain. Il est malade." Un avis bi

Recommandée