il y a 3 mois

L'organisateur du "Koh Lanta" dans la prison de Fresnes contredit le Ministre de la justice et affirme que tout avait été approuvé par les autorités pénitentiaires

Jeanmarcmorandini.com
Jeanmarcmorandini.com
L'organisateur du "Koh Lanta" dans la prison de Fresnes contredit le Ministre de la justice et affirme que tout avait été approuvé par les autorités pénitentiaires. Il était hier soir l'invité de nos confrères de BFM TV et il a ainsi pu expliquer que "monter une opération comme celle là nécessite bien sur des accord et un cadre très près qui a été mis sur papier et dans des documents signés".
Enzo Angelo Santo a en effet répondu au Ministère de la Justice pour qui les images diffusées n'étaient pas du tout celles qui étaient prévues à l'origine.

Depuis hier, cette affaire prend en effet une tournure très politique. On peut y avoir des détenus de la prison de Fresnes s'opposant à des surveillants dans des animations estivales parodiant librement l'émission Koh Lanta. Des jeux qui vont jusqu'à organiser une course de Karting au beau milieu de l'établissement pénitentiaire.

"Karting, tir à la corde ou quiz entre détenus, surveillants et jeunes du quartier... : l’animation était organisée à l’initiative de l’association et de son créateur, Djibril Dramé, avec l’autorisation de l’administration pénitentiaire et a pour principal but de créer du lien social."

"Toutes les personnes qui sont là, le sont pour une bonne raison. Et la voie de la réinsertion passe par le travail en prison. Mais nous avons aussi un devoir: de ne pas les mettre de côté, et de ne surtout pas oublier qu'ils sont des humains", explique dès le début de la vidéo, le présentateur de Kohlantess.

Le directeur du centre pénitentiaire, Jimmy Delliste, fait même une apparition lors d'une épreuve dans une ambiance détendue : "Je voulais vraiment tous vous remercier d'avoir joué le jeu parce que ce n'était pas simple depuis le début. Moi j'ai fait confiance à l'équipe de Kohlantess pour pouvoir organiser cet évènement là. Ce n'était pas gagné d'avance, vous avez tous contribué avec votre engagement pour les associations que vous représentez", confie le directeur devant les caméras.

En effet Kombini a réaliser un reportage à voir en intégralité ci-dessous qui montre de nombreuses images de ces rencontres hors normes.

« Nos prisons ne sont pas des colonies de vacances dans lesquelles détenus et gardiens tissent des liens d’amitié », s’énerve Éric Ciotti des Républicains. « Où est le respect pour les victimes et leurs familles qui voient ces délinquants s’amuser alors qu’ils purgent leur peine ? Où est la peur de la sanction ? ».

Damien Rieu, ancien candidat de Reconquête, le parti d’Éric Zemmour, pour les législatives n'en est pas moins en colère: « Vous imaginez les victimes et familles des victimes qui voient leurs bourreaux faire du kart dans la prison de Fresnes ? »

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir