"On s'inquiète parce que quand ça commence à passer chez des mammifères, ça peut aussi infecter des hommes" , déclare Sylvie Briand, directrice du suivi mondial des pandémies à l'Organisation Mondiale de la Santé

  • il y a 23 jours
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait part de son "énorme inquiétude" jeudi 18 avril face à la propagation croissante de la souche H5N1 de la grippe aviaire à de nouvelles espèces, y compris les humains. Début avril, les autorités américaines avaient indiqué qu'une personne avait été testée positive à la grippe aviaire après avoir été infectée par une vache laitière au Texas. Pour l'instant, les cas de transmission à un humain sont très rares. 

Recommandée