Isère : Malgré l'interdiction de la préfecture, un festival néo-nazie à la gloire d'Hitler s'est tenu samedi soir dans la commune de Vézeronce-Curtin avec des dizaines de participants
  • le mois dernier
Un festival néonazi a été organisé ce samedi sur la commune de Vézeronce-Curtin, en Isère avec plus de 150 personnes sur place. Malgré les arrêtés d'interdiction de la préfecture de l'Isère et du Rhône, l'événement s'est tenu dans une salle communale.
L'événement s'est terminé vers 1h30. Le festival annonçait en tête d'affiche le groupe polonais Graveland, connu "pour ses morceaux à la gloire du Troisième Reich" et d'autres, comme "Leibwächter" (garde du corps) en référence à la division SS chargée de la protection rapprochée d'Adolf Hitler.

Annoncé sur les réseaux sociaux sans autre indication de lieu que "Région Rhône Alpes", l'événement avait été interdit dans cinq départements, car "proche de l'idéologie néonazie" et afin de "prévenir toute atteinte à l'ordre public", a rappelé la préfecture.

Le festival "Call of terror" avait déjà été organisé par le passé. Lors de sa dernière édition en 2020, il s'était tenu à Châtillon-la-Palud, un autre village, lui situé dans le département de l'Ain.

Tous ceux qui ont assisté à l'événement encourent des poursuites. Les organisateurs risquent jusqu'à six mois d'emprisonnement et 7 500 euros d'amende et les participants une contravention de quatrième classe, passible de quelques centaines d'euros au plus.
Recommandée