La guerre éclate entre Alexandra Lamy et Anny Duperey dans l'affaire Judith Godrèche

  • 3 months ago
#ViolencesSexuelles #Femmes #Harcèlement #Responsabilisation

Alexandra Lamy prend la parole en soutien aux victimes de violences sexuelles

Alexandra Lamy, célèbre actrice française, a pris la décision de s'exprimer publiquement suite aux déclarations polémiques d'Anny Duperey concernant les violences sexuelles. Dans un long post publié sur son compte Instagram et relayé sur l'ensemble de ses réseaux sociaux, elle a choisi de défendre toutes les femmes qui ont été victimes de ces violences et potentiellement discréditées par les propos tenus par Anny Duperey lors d'une interview sur RTL le samedi 10 février 2024. L'actrice de 75 ans a suscité une vive émotion en affirmant soutenir Benoît Jacquot et en estimant que Judith Godrèche était "consentante" du fait de sa relation de six années avec le réalisateur. Elle a également dénoncé une "chasse aux sorcières" qu'elle juge tardive, remettant en cause la condamnation tardive de cinéastes comme Roman Polanski, des décennies après les faits.

Une réponse cinglante sur les réseaux sociaux

Alexandra Lamy n'a pas mâché ses mots pour répondre aux propos de son aînée. Dans un message sans équivoque, elle adresse directement Anny Duperey : "Madame Duperey, vous voulez dire aux 93 000 femmes victimes de viols par an, aux 220 femmes assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint, à toutes celles qui sont sous emprise depuis des années, voire toute leur vie, que contrairement à vous, elles ont le profil de la victime. Il est vrai que personne ne s'est attaqué à vous, vous semblez même déçue de ne pas avoir vécu cette expérience de harcèlement ou autres choses du même genre, comme vous le dites !!!" lance l'ancienne épouse de Jean Dujardin. Dans cette première publication, Alexandra Lamy fait référence aux commentaires d'Anny Duperey sur son propre vécu, affirmant ne pas avoir suffisamment de recul sur le sujet puisqu'elle n'a jamais été victime d'abus de la part d'un homme.

La vérité sur la lutte contre les agressions sexuelles

Dans une deuxième publication, la grande sœur d'Audrey Lamy enfonce le clou : "Vous voulez dire à toutes ces femmes que vous n'aimez pas la 'chasse aux sorcières tardive', mais ce ne sont pas des sorcières, ce sont des violeurs, des criminels. Il faut dire à toutes ces victimes que vous n'aimez pas la 'chasse aux violeurs et aux criminels tardive' !!! Voilà le mot juste, pas sorcières, mais violeurs, criminels. Merci Madame Duperey, au nom de toutes les victimes, de toutes celles qui ont le cou

Recommended