il y a 2 mois

Arthur de Watrigant : «Refus d’obtempérer, c’est un peu léger comme mot. On parle de tentative d’homicide»

CNEWS
CNEWS
Après un nouveau refus d’obtempérer dans le nord de la France cette nuit, où un policier a été blessé aux jambes après qu’un individu lui a foncé dessus, Arthur de Watrigant, co-fondateur du magazine l’Incorrect, s’interroge sur ce terme : «Refus d’obtempérer, c’est un peu léger comme mot. On parle de tentative d’homicide». 

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir