il y a 11 mois

"Le métavers c'est l'internet de demain", assure Laurent Solly, directeur général de Facebook France

franceinfo
franceinfo
Laurent Solly, directeur général de Facebook France, le 18 octobre 2021 sur franceinfo.

"Le métavers, c'est la nouvelle frontière de l'internet, le nouveau chapitre, une révolution aussi grande que l'internet mobile", a déclaré Laurent Solly. vice-président de Facebook, en charge de l’Europe du Sud, ce lundi sur franceinfo. Facebook a annoncé lundi qu'il prévoyait de recruter 10.000 personnes à travers l'Union européenne au cours des cinq prochaines années afin de contribuer à la création du "métavers", un projet d'univers virtuel en ligne.

 
Laurent Solly ne s'est pas prononcé sur le nombre d'emplois créés en France : "On va faire la répartition dans les prochaines semaines. Donc, je n'ai pas encore le chiffre pour notre pays", dit-il.  Mais il a a précisé les profils recherchés : "On va recruter des ingénieurs, certainement des chercheurs, des développeurs, des product manager qui vont participer à créer ce métavers, cet environnement virtuel où nous pourrons tous avoir des actions, des interactions sociales, des activités comme presque dans la vraie vie dans notre vie physique", a-t-il expliqué.
"Le métavers, c'est la nouvelle frontière de l'internet", affirme le PDG de Facebook France.
 
"On pourra commercer, travailler, jouer dans cet environnement virtuel", souligne-t-il.  L'industrie du jeu vous permet déjà de le faire, selon lui : "On a présenté il y a maintenant un mois un outil qui s'appelle Workrooms, où vous pouvez, en chaussant des lunettes de réalité virtuelle, avoir cette discussion qu'on a ce matin. Moi, je suis en France, vous pourriez être en Australie ou aux États-Unis. On serait ensemble dans la même pièce. Ce sont évidemment des technologies, un développement économique considérable qu'on est en train de mettre en œuvre", a-t-il expliqué.

 
Laurent Solly a expliqué que Facebook prenait au sérieux les conséquences sociales d'une telle révolution : "Il y aura bien sûr des questions qui se posent. D'ailleurs, pour y répondre avec toute la communauté scientifique, tout l'écosystème de recherche, on a annoncé un fonds d'investissement pour la recherche, Il y a maintenant deux semaines, de 50 millions pour travailler à toutes questions exceptionnelles, formidables que cela va avoir comme impact. Et puis, les questions que ça va évidemment poser pour la vie sociale", a-t-il affirmé.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir