l’année dernière

Procès des attentats du 13-Novembre : François Hollande se défend d'avoir "sous-estimé" la menace terroriste

franceinfo
franceinfo
François Hollande, président de la République au moment des attentats du 13-Novembre, s'est défendu mercredi 8 septembre, sur franceinfo, d'avoir sous-estimé la menace terroriste à l'époque. "Si j'avais sous-estimé la menace, je n'aurais pas décidé de l'intervention de la France au Mali [contre les jihadistes] dès le début de l'année 2013, je n'aurais pas agi comme je l'ai fait pour que la France soit membre de la coalition internationale contre Daech en Irak et en Syrie" et "je n'aurais pas fait voter un certain nombre de lois sur le renseignement notamment puisqu'il y avait là beaucoup de retard qui avait été pris", a-t-il affirmé.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir