Premier accord cette nuit à gauche pour relancer la NUPES sous le nom de "Front populaire" : LFI, PS, Écologistes et PCF prêts à l'Union pour sauver leurs sièges à l'Assemblée

  • le mois dernier
LFI, PS, Écologistes et PCF ont acté une nouvelle union pour les élections législatives des 30 juin et 7 juillet, hier soir en sortant de plusieurs heures de réunion. La NUPES est morte, en tout cas sous ce nom là, mais la revoilà avec une nouvelle identité puisqu'elle est désormais remplacée par un « nouveau front populaire ».

Cette décision fait suite au lancement de deux initiatives au cours de la journée : le lancement par François Ruffin d’une pétition « pour un front populaire » qui revendique 100 000 signatures en quelques heures, et l’appel de Raphaël Glucksmann à Laurent Berger pour mener le combat commun à gauche.

Fabien Roussel (PCF), Olivier Faure (PS) et la tête de liste des Écologistes Marie Toussaint ont lancé des appels respectivement à un « pacte pour la France », des « discussions » ou un « rassemblement utile » pour affronter le défi inattendu des législatives. « Il y a un rapport de force ce soir qui a évolué » entre les partis de gauche après les européennes, a toutefois averti Olivier Faure, dont le candidat Raphaël Glucksmann est arrivé en tête des listes de gauche.

Recommandée