Au Burkina Faso, l’impasse des déplacés fuyant les djihadistes

  • le mois dernier
Dans le nord-est du Burkina Faso, des milliers de déplacés ont fui les violences djihadistes dans la région du Sahel, vers ces refuges précaires où leur avenir semble sans espoir. Plusieurs d’entre eux sont victimes d’exactions, des combattants djihadistes liés à Al-Qaida ou à l’Etat islamique, qui gagnent du terrain. Sur les 2 millions de déplacés présents au Burkina Faso, cinq cent mille viendraient d’autres pays du Sahel, comme le Mali ou le Niger, eux aussi en proie aux attaques djihadistes. La situation vient d’être qualifiée de « crise de déplacement la plus négligée au monde » par le Conseil norvégien pour les réfugiés.

Recommandée