«C'est très dur, il y a beaucoup de dégâts» dans la synagogue, réagit la présidente de la communauté juive de Rouen

  • le mois dernier
Des policiers ont abattu vendredi matin un homme armé notamment d’un couteau qui tentait de mettre le feu à une synagogue à Rouen et les menaçait, a annoncé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Vers 6h45, les policiers sont « intervenus sur un signalement de dégagement de fumée près de la synagogue », située rue des Bons enfants dans le centre historique de Rouen, a détaillé une source policière à l’AFP.

« Un individu a mis le feu à la synagogue de Rouen. Il aurait pris à partie les policiers et les pompiers », a indiqué à l’AFP le procureur de Rouen, Frédéric Teillet. « Ensuite, il aurait menacé un policier d’un couteau et ce dernier a fait usage de son arme et l’individu est décédé », a précisé le procureur.

Selon la version policière, la police nationale a vu sur les lieux « un individu debout sur le mur d’enceinte de la synagogue, porteur d’une barre de fer et d’un couteau de 25 centimètres. Il brandit le couteau et se dirige vers les policiers qui tirent ».

Une première enquête a été ouverte pour « incendie volontaire » visant un lieu de culte, « violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique » confiée à la DGPN, a fait savoir le parquet. Une autre enquête a été ouverte sur les circonstances du décès de l’individu armé pour « violences volontaires avec armes ayant entrainé la mort sans intention de la donner », confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

« A Rouen, les policiers nationaux ont neutralisé tôt ce matin un individu armé souhaitant manifestement mettre le feu à la synagogue de la ville. Je les félicite pour leur réactivité et leur courage », a écrit M. Darmanin sur X.

L’homme abattu par les forces de l’ordre n’avait pas de pièce d’identité sur lui et n’a pas été identifié à ce stade, a-t-on précisé de source policière.