Avec son appareil photo, ce Marseillais fait danser les statues des monuments
  • il y a 2 mois
Sur son temps libre, Johann a sillonné les huit premiers arrondissements de Marseille durant un an. Des dizaines de kilomètres, à pied ou à vélo, son appareil photo sous la main, ce journaliste reporter d’images de profession, a pris en photo chaque statue croisée pour lui donner vie. Une technique qui s’appelle le « match cut ». Pour animer ces êtres de pierre, il a dû réaliser 12 clichés par seconde.
En tout, 6 000 images ont été capturées. Et après des heures de montage, 3 000 composent son projet artistique FIGURES.
Recommandée