Retour sur le carton surprise sur TMC du doc de Maia Mazaurette sur le pénis, qui a réalisé la meilleure audience pour un magazine depuis 2 ans sur la TNT
  • il y a 2 mois
C'est le succès surprise de la semaine, et même un record car jamais depuis deux ans, un magazine n'avait fait un tel score sur la TNT. Le doc de Maia Mazaurette diffusé mercredi sur TMC a en effet attiré plus d'un million de téléspectateurs. Il faut dire que le sujet était... original : La spécialiste du sexe de Quotidien avait décidé de s'intéresser au pénis !
Toute une soirée sans vulgarité, sans image choquante mais avec un ton plutôt décalé et souriant. On pouvait y voir des hommes parler en toute décontraction de leur sexe, de la taille, de la première fois et pour certains de leurs complexes.

Une émission au final plutôt pudique, malgré une interdiction au moins de 16 ans dans la dernière partie de soirée.

Et au final, seulement 3 des témoins ont accepté de se mettre nus face caméra, les autres ayant visiblement été plus pudiques.

L’équipe de Maia Mazaurette a interrogé des hommes, de tous horizons et de tous âges, sur l’obsession phallique, mais aussi des médecins qui les allongent, des femmes qui en parlent avec plaisir, des créateurs de mode qui les subliment, des professionnels de l’érection et même… une brigade de gendarmes spécialisée dans la dick-pic.

A l’aide de témoignages et d’archives pop de séries d’aujourd’hui et de films cultes, le documentaire invite à changer notre regard sur le pénis et à réinventer la masculinité, avec humour et impertinence.

La plupart du temps, quand on accepte d’en parler, c’est pour vanter sa taille, sa force ou sa rigidité. Longtemps synonyme de puissance et de pouvoir, le pénis est le symbole ultime de la virilité. Mais dans le secret des chambres à coucher, le pénis, c’est aussi l’organe qui interroge le plus les hommes.

Trop petit, trop gros, trop courbé, trop mou, trop imprévisible : le sexe masculin est au cœur des complexes et des peurs masculines et visiblement ça intéresse également beaucoup les plus jeunes car le doc a réalisé plus de 10% de part de marché sur les moins de 50 ans et même 14% sur 15/34 ans !
Recommandée