Aix et Marseille abritent les trésors cachés de la Méditerranée

Marseille est le berceau de l’archéologie sous-marine. La ville héberge le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm) à l’Estaque d’où sont encadrées les fouilles archéologiques de l’Hexagone et ses territoires ultra-marins.

Depuis leur navire Alfred Merlin, les archéologues du Drassm mènent actuellement des fouilles sur l'épave d'une frégate de Louis XIV qui a coulé à 90 mètres de fond en rade de Toulon le 15 mai 1664. Une fouille qui symbolise une innovation technologique dans le monde archéologique puisque ce sont des robots sous-marins, capable d’opérer par grands fonds qui sont chargés de récupérer les vestiges. Une fois remonté et dessalé ces témoins de la vie maritime méditerranéenne sont entreposés dans le plus grand dépôt d’archéologie sous-marine caché à Aix Les Milles. Amphores, ancres, bouteilles…plus de 100 000 objets y sont conservés avant de rejoindre les musées français qui en font la demande.