Limitation de vitesse sur le périph parisien, Anne Hildago et Valérie Pécresse en conflit

Limitation de vitesse sur le périph parisien,
Anne Hildago et Valérie Pécresse en conflit .
Dans le cadre de son Plan Climat 2024-2030,
la maire de Paris, Anne Hildalgo, .
a déclaré que la limitation de vitesse sur le périphérique parisien, pourrait être
abaissée à 50km/h.
Un projet, voulu d'ici septembre 2024
mais qui fait bondir certains élus.
La président de la région Ile-de-France,
Valérie Pécresse s'est fermement
opposée à cette décision.
Abaisser la vitesse sur le périphérique affectera en priorité les usagers qui circulent la nuit ou tôt le matin : une fois de plus, on pénalise les Franciliens qui travaillent tard, ou qui se lèvent tôt
parce qu’ils viennent de loin, Valérie Pécresse, présidente de la région
Ile-de-France via une déclaration.
La maire de Paris, souhaite également dédié une
voie au covoiturage et transports collectifs.
Réserver une voie à quelques automobilistes aura pour effet de provoquer une thrombose aux entrées
et sorties du périphérique, et donc probablement d’augmenter la pollution et les nuisances sonores. , Valérie Pécresse, présidente de la région
Ile-de-France via une déclaration.
Je demande la réversibilité totale de cette décision sur le périphérique, si elle se révèle dommageable pour la santé des usagers ou des habitants, Valérie Pécresse, présidente de la région
Ile-de-France via une déclaration

Recommandée