il y a 4 mois

Taylor Swift a inspiré ces sénateurs américains pendant leur audition de Ticketmaster

LeHuffPost
LeHuffPost
MUSIQUE - Si l’on est loin des paroles de la chanson « Anti Hero », dans laquelle Taylor Swift clame « c’est moi le problème », la plateforme Ticketmaster a admis mardi 24 janvier avoir une « responsabilité » dans la cacophonie autour de la vente de billets pour la tournée de la star américaine en novembre dernier.

Les dirigeants de Ticketmaster étaient interrogés devant le sénat américain sénateurs sur leur gestion des préventes de Taylor Swift, et plus largement leur dominance sur le marché de la billetterie de concert. Le sujet a inspiré plusieurs sénateurs, qui ont cité des paroles de la chanteuse pendant l’audience, comme le montre la vidéo en tête d’article.

« Ticketmaster a eu l’audace d’insinuer que la débâcle des préventes était la faute de Taylor Swift parce qu’elle ne faisait pas assez de concerts. Avec respect, puis-je suggérer que Ticketmaster devrait se regarder dans le miroir et dire, ‘‘je suis le problème. C’est moi’ », a par exemple lancé le démocrate Richard Blumenthal en référence à une chanson de l’album Midnights, sorti fin 2022.

La sénatrice démocrate Amy Klobuchar, à la tête de la puissante commission judiciaire du Sénat, a déclaré « Pour avoir un système capitaliste fort, il faut de la concurrence. Vous ne pouvez pas avoir trop de consolidation. C’est quelque chose que, malheureusement pour ce pays, pour reprendre les mots de Taylor Swift, nous ne connaissons que trop bien », en écho aux paroles de « All too well ».

Le républicain Mike Lee a cité la chanteuse, dont sa fille est fan, à plusieurs reprises, notamment en évoquant de possibles restrictions sur les reventes de billets par les acheteurs. « Beaucoup de gens semblent penser que c’est en quelque sorte une solution. Je pense que c’est un cauchemar déguisé en un rêve éveillé », a-t-il dit, reprenant l’expression de Taylor Swift dans son titre « Blanc Space ».

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir