il y a 2 mois

La préfecture de police de Paris démantèle le camp de migrants installé depuis mai dernier place de la Bastille en raison d'une épidémie de gale

Jeanmarcmorandini.com
Jeanmarcmorandini.com
La préfecture de police de Paris a lancé une opération de démantèlement du camp de migrants installé depuis mai dernier place de la Bastille. Les raisons invoquées sont sanitaires, puisqu’une épidémie de gale a été constatée par l’Agence régionale de la Santé d’Ile de France.

Dans son communiqué, la préfecture de police a annoncé le démantèlement du camp pour raisons sanitaires. La préfecture précise que le camp «accueille désormais plus de 100 personnes sous forme d’installation permanente qui engendre de graves problèmes de salubrité publique, une épidémie de gale y ayant été constatée par l’agence régionale de la santé d'Ile-de-France.»

Cette «mise à l’abri pour raison sanitaire» est une victoire pour les riverains qui s’étaient rassemblés en collectif et qui luttaient depuis plusieurs mois en faveur du démantèlement du camp de migrants parmi lesquels des jeunes se trouvaient en attente d’un statut de mineur non-accompagné. Si le camp a été démantelé, les riverains craignent le retour de ses habitants lorsque l’épidémie de gale aura été traitée par les autorités sanitaires.

Une crainte partagée par les commerçants dont le chiffre d’affaires a été impacté ces derniers mois du fait de la présence des migrants. Pour certains, c’est une perte de 50% qui est évoquée.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir