il y a 4 mois

Adrien Quatennens peut-il rester député après avoir reconnu hier, dans un long communiqué, avoir giflé sa femme ?

Jeanmarcmorandini.com
Jeanmarcmorandini.com
Adrien Quatennens peut-il rester député après avoir reconnu avoir giflé sa femme ? Adrien Quatennens a en effet détaillé les épisodes de violence que Céline Quatennens pouvait lui reprocher. Parmi eux une gifle, donnée dans un contexte qu'il qualifie "d'extrême tension et d'agressivité mutuelle" : "Je l'ai donnée alors que cela ne me ressemble pas et cela ne s'est jamais reproduit. J'ai profondément regretté ce geste et je m'en suis alors beaucoup excusé". Il annonce alors hier, dans sa lettre, se mettre «en retrait» de sa fonction de «coordinateur de La France Insoumise» - le plus haut poste en interne - «pour protéger le mouvement ses militants et toutes celles et ceux qui comptent beaucoup sur moi».

«Je pourrai faire le dos rond, minimiser les faits et attendre que la tempête passe. Mais parce que je suis responsable politiquement, et que je tiens à l'exemplarité à laquelle je veux m'assigner et qui a toujours été ma ligne de conduite» Mais cela va-t-il suffir et doit-il aller plus loin et démissionner de son poste de député ?

La question que se pose désormais la NUPES avec visiblement deux tendances.

"Sa place comme député est à nos côtés dans les combats qui viennent", répond Alexis Corbière. Les députés Sandrine Rousseau et Aurélien Taché ont en revanche appelé Adrien Quatennens à se mettre en retrait de toute parole ou vie publique, la première demandant même des "sanctions" à son encontre.

Pour Aurélien Taché, "il n’est pas question de lui demander sa démission, mais il y a une exemplarité à avoir. Donc il faudrait qu’il se retire de toute expression publique, et peut-être qu’il se mette en retrait de son groupe".

La position de leur chef Jean-Luc Mélenchon a été plus ambigüe car il a commencé en tapant sur les médias comme il le fait souvent, et même sur les policiers :

"La malveillance policière, le voyeurisme médiatique, les réseaux sociaux se sont invités dans le divorce conflictuel d'Adrien et Céline Quatennens. Adrien décide de tout prendre sur lui. Je salue sa dignité et son courage. Je lui dis ma confiance et mon affection».

Mais ce tweet n'a pas vraiment été bien reçu sur les réseaux sociaux et le leader de LFI s'est senti obligé d'en faire un deuxième dans la foulée :

"Céline et Adrien sont tous deux mes amis. Mon affection pour lui ne veut pas dire que je suis indifférent à Céline. Elle ne souhaitait pas être citée. Mais je le dis : une gifle est inacceptable dans tous les cas. Adrien l'assume. C'est bien."

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir