il y a 3 mois

Législatives - Symbole de la déroute d'Emmanuel Macron, trois des ministres du gouvernement ont été battus mais aussi ses proches Christophe Castaner et Richard Ferrand

Jeanmarcmorandini.com
Jeanmarcmorandini.com
L’ancien ministre de l’Intérieur et chef du groupe La République en marche à l’Assemblée nationale, Christophe Castaner a été battu au second tour des législatives. Candidat dans la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence, il était opposé au candidat de la Nupes Léo Walter. Christophe Castaner s’était placé légèrement en tête face à son opposant lors du premier tour du dimanche 12 juin.

Autre fidèle d’Emmanuel Macron, l’actuel président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, a été battu dans la 6e circonscription du Finistère, où il était candidat. Il a recueilli 49,15 % des voix face à son opposante de la Nupes Mélanie Thomin.

Le candidat de la Nupes dans la 6e circonscription de l’Essonne, Jérôme Guedj, a annoncé sa victoire face à la ministre de la Transition écologique Amélie de Montchalin. Le scrutin s'annonçait très serré. Le socialiste, conseiller régional d'Île-de-France, était arrivé en tête le soir du 12 juin, recueillant 38,31% des voix contre 31,46% pour la députée sortante, qui l'avait emporté avec 61,3% des suffrages en 2017.

La ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, a été battue sur le fil (56 voix) par une candidate du Rassemblement national dans le Pas-de-Calais, où elle était élue depuis 2012. Elle récolte 49,94% des suffrages, contre 50,06% pour la candidate du RN Christine Engrand, selon les résultats publiés par la préfecture du Pas-de-Calais. La ministre, anciennement chargée de l'Autonomie au gouvernement, avait obtenu 32,10% des suffrages exprimés au premier tour du scrutin, devant la candidate du Rassemblement national Christine Engrand (30,33% des voix).

La secrétaire d'État chargée de la Mer, Justine Benin, a été battue par le candidat Christian Baptiste, soutenu par la Nupes. Ce dernier a recueilli 58,65% des voix, contre 41,35% pour la secrétaire d'État récemment nommée. Justine Benin était pourtant arrivée en tête le soir du premier tour, avec 31,31% (contre 26,78% pour son rival). Christian Baptiste, maire de Sainte-Anne et secrétaire général de l'Association des maires de Guadeloupe, avait été nommé vice-président de la région avant de faire son entrée à l'Assemblée nationale.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir