il y a 10 mois

La parité sous le mandat d’Emmanuel Macron | Désintox | ARTE

Désintox - Arte
Désintox - Arte
Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 minutes, à 20h sur Arte.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur Twitter : https://twitter.com/ArteDesintox
Sur le site d'Arte : https://www.arte.tv/fr/videos/RC-014077/28-minutes/RC-016371/desintox/

Le mandat d'Emmanuel Macron aura-t-il été celui des femmes à l'Assemblée nationale ? Interrogé le 7 mars sur LCI, à la veille de la journée internationale des droits des femmes, le président a déclaré que la part des femmes dans l'hémicycle avait plus que triplé en 2017, passant de 11 à 38% des députés, en raison de la parité dans le groupe En Marche. « D'abord, merci de le rappeler, quand j'ai été élu on avait 11% de femmes à l'Assemblée, on est à plus de 38% parce qu'il y a un groupe majoritaire qui est paritaire », a affirmé le chef de l'État.

S'il est vrai qu'un record avait été battu en juin 2017, avec 224 femmes élues sur 577 députés, soit 38,8% des sièges, la progression est toutefois nettement moindre que ce qu'avance Emmanuel Macron. En effet, il y avait 155 femmes lors de la précédente législature, soit près de 27%. Loin des 11% cités par le président, qui renvoie davantage aux chiffres d’ il y a vingt ou vingt-cinq ans.

Ce n’est qu’en 1997 que la barre des 10% a été franchie la première fois, avec 73 femmes élues sur 577 députés. Cinq ans plus tard, elles étaient 77, soit seulement 12% des députés. Le pourcentage est passé à 18,5% en 2007, à 27% en 2012. Puis à 39%, donc, en 2017. Une progression qui s'explique par la mise en place en 2000 de sanctions financières, et de leur renforcement pour les partis politiques ne respectant pas la parité.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir