il y a 2 ans

Stalingrad : Depuis plusieurs semaines, les habitants dénoncent les violences et les nuisances produites par plusieurs centaines de consommateurs de crack

Jeanmarcmorandini.com
Jeanmarcmorandini.com
Depuis plusieurs semaines, les habitants dénoncent les violences et les nuisances produites par plusieurs centaines de consommateurs de crack. Des riverains qui ont pris l'habitude de filmer ces consommateurs depuis leurs fenêtres.
Chaque soir, désormais, les jardins d'Éole, dans le 18e arrondissement de Paris, sont réservés aux fumeurs de crack. Le trafic s'y fait en toute impunité. Les consommateurs de cette drogue sont un peu plus à l'abri des regards qu'auparavant. "On sait qu'ici on ne va pas nous jeter une bouteille sur la tête du 6e étage, ou des sacs d'ordure, parce que ça arrive", lance un homme, sous couvert d'anonymat.

L'ouverture nocturne de ce parc est une solution temporaire, encadrée par les équipes de la mairie de Paris. "Aujourd'hui, il y avait 120 personnes, hier, 200 personnes. L'objectif, c'est d'apaiser les tensions entre les riverains et les consommateurs", explique Yahia Berkani, de l'unité d'assistance aux sans-abris de la mairie.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir