il y a 3 ans

Indonésie : un village enseveli par des montagnes de déchets

CNEWS
CNEWS
Fouiller les montagnes de déchets, c’est la source de revenus de nombreux habitants du village de Bangun. C’est l'un des «villages de plastique» d'Indonésie, spécialisés dans le recyclage, et qui s’en félicite, car cela permet de financer l’éducation des enfants.

Plus d'une quarantaine de camions arrivent chaque jour à Bangun pour y déverser leur cargaison de déchets devant les habitations ou dans des champs où se forment des montagnes d'ordures, parfois aussi hautes que les toits des maisons. À mains nues ou armés de râteaux et de pelles, les habitants trient les ordures avec un masque de tissu en guise de protection. Parfois, de vrais trésors se cachent dans les monceaux de déchets : des billets verts, des euros ou des livres sterling.

Les deux tiers des habitants de Bangun trient et revendent des bouteilles, des emballages et des tasses en plastique usagées aux compagnies de recyclage locales pour vivre. La majeure partie des déchets du village de Bangun est importée de pays occidentaux comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Belgique, ou encore le Moyen-Orient.

Un traitement massif des déchets 

Depuis l’interdiction de la Chine concernant l'importation de certaines catégories de déchets l'an dernier, le circuit du recyclage mondial est en plein chaos et les pays occidentaux cherchent de nouvelles destinations et solutions pour le recyclage de leurs déchets en trop. Les pays d'Asie du Sud-est sont devenus une alternative privilégiée.

Les importations de déchets plastiques vers l'Indonésie ont donc connu une forte augmentation, passant de 10.000 tonnes par mois fin 2017 à 35.000 tonnes par mois à fin 2018, selon l'ONG Greenpeace.

Mais les défenseurs de l'environnement s'alarment de la présence de ces montagnes de déchets grandissantes et affirment que de grandes quantités de plastiques non-recyclables sont brûlés pendant la nuit, répandant de grandes quantités de micro-plastiques dans les voies d'eau.

L'Indonésie est le deuxième pays au monde contributeur de la pollution marine derrière la Chine. Selon une étude de l'Université de Géorgie aux Etats-Unis le pays déverse entre 480.000 et 1,29 million de tonnes de déchets (tous types confondus) en mer par an. L'Indonésie s'est engagée en 2017 à réduire les déchets plastiques dans ses eaux de 70 % d'ici 2025.

Plus sur